La climatisation écolo :
de quoi parle-t-on vraiment ?! 

La climatisation cache derrière le terme ‘écolo’ beaucoup de petites astuces, des techniques DIY, mais aussi un peu de technologie. Mais ne nous leurrons pas : si la clim’ dirigeable réglable en température et en force en appuyant sur une touche pouvait s’inventer tout seul à la maison, ça se saurait…
Alors, que faire lorsque l’on n’a ni les moyens ni le temps pour rafraichir sa maison ? Et quelles solutions si l’on a un peu de budget (sans non plus vouloir refaire toute sa maison) ? Tout en respectant l’environnement, bien sûr.
Parfois pleines de bon sens ou bourrées d’ingéniosité, les idées fraîches ci-dessous vous aideront à garder la tête froide et un logement toujours cool !




Les solutions DIY :

 
Le courant d’air
Ceci n’est pas une blague. Le courant d’air bien fait et au bon moment de la journée peut renouveler l’air de la maison et déclencher une symphonie de « aaaaaahhh » de toute part en un temps record ! Ouvrir les fenêtres coté ombre ou végétation lorsque l’orientation de votre habitation le permet peut être salvateur. Bon si toutes vos ouvertures donnent plein sud, c’est rapé… Mais à la conception/construction de votre maison, pensez-y !
 
Végétaliser
Recouvrir ces murs extérieurs de vignes vierges, de lierres ou d’autres plantes grimpantes peut faire baisser la température des parois de 5 à 7 degrés ! Cela fonctionne aussi à l’intérieur de la maison : grâce au phénomène d’évapo-transpiration, les plantes rafraîchissent une pièce très efficacement…  à condition de les arroser le soir.
 
Le linge mouillé
Posé en face d’un ventilateur, cette solution a fait ses preuves. Il faut un linge fin essoré, et non dégoulinant ou trop chargé. Certes le ventilateur consomme de l’électricité mais cela vous permet non seulement de faire baisser la température de l’air du ventilateur de plus ou moins un degré, mais aussi de lutter contre la chaleur sèche. Si vous voulez la jouer 100% écolo, et qu’il y a une légère brise, alors placer un linge devant une fenêtre ouverte et créez un courant d’air : le tour est joué ! Et pour joindre l'utile à l'agréable, vous pouvez aussi faire sécher votre linge face à la fenêtre... et la brise se chargera du reste.
 
Les stores, volets et persiennes
Ils permettent, au pire, de créer un espace d’ombre devant la fenêtre ou le mur… Mais si vous disposez de volets roulants et ou de persiennes intégrales, descendez-les devant les fenêtres fermées des pièces directement au soleil aux heures chaudes ! Cela permet de limiter la hausse de la température de ces pièces jusqu’à 8°C.
Photo de gauche 
 
Photo de droite 
Les  appareils électriques
Lors de fortes chaleurs, et surtout la nuit, pensez à éteindre ou réduire l’intensité de vos appareils électriques. Non seulement ils consomment de l’énergie inutilement, mais ils dégagent de la chaleur tout aussi inutilement ! Le WIFI, la TV, les chargeurs de téléphones (branchés sans téléphone…), les ordinateurs et tablettes ouverts non utilisés… la liste s’allonge d’année en année.
 
 
Les solutions ‘techniques’

L’énergie solaire
Puisque le soleil est omniprésent, l’astuce est d’utiliser son énergie pour faire fonctionner votre climatiseur électrique. Malin ! Cela rentre alors dans la catégorie de la climatisation solaire, aussi absurde que cela puisse paraître… Si vous êtes équipé de panneaux solaires, demandez à votre technicien de raccorder votre clim’ dessus : votre consommation d’énergie (et votre facture) connaitront une baisse significative ! Seul inconvénient : l’utilisation du climatiseur la nuit…
 
Le puits provençal (ou canadien)
C’est une technique très ancienne au coût d’installation relativement faible. Il s’agit de faire passer de l’air par des tuyaux enterrés dans le sol, à une profondeur d’un mètre et demi à 2 mètres. À cette profondeur, la température est stable et fraiche tout au long de l’année : donc en hiver elle est plus chaude et permet de se chauffer, et en été l’air qui ressort des tuyaux dans la maison est clim’ gratuite ! Il faut juste y penser lorsque l’on construit sa maison, car c’est tout bonnement impossible sur un logement existant.
 
La pompe à chaleur
Avec la géothermie, on utilise l’énergie (encore une fois gratuite) trouvée dans la terre. La pompe à chaleur et ses collecteurs et sondes enterrés ou des sondes, vous pourrez pomper l’énergie naturellement présente dans la terre mais aussi l’air et l’eau, puis l’utiliser comme source d’énergie pour rafraîchir ou chauffer votre maison, selon la saison.
La climatisation par absorption
Cette technique complexe est encore à l état de prototype, donc difficile facile (voir impossible) à trouver pour les particuliers. Mais les geeks et amoureux de la technologie se délecteront de la trouvaille ! La climatisation par absorption est alimentée par un champ de capteurs solaires. Puis une machine à absorption en circuit fermé porte à ébullition de l’eau et du bromure de lithium : en s’évaporant, ces derniers produisent un le fluide qui, une fois obtenu, produit… du froid ! Et comme dans un climatiseur classique, il est redistribué. Ingénieux mais pas (encore) à la portée de tous.

Dirigez vous vers notre exposant Climatech Froid pour plus d'infos!